Diocèse Eséka

Cathédrale Notre-Dame de Fatima

Présentation du Diocèse d'Eseka

Le diocèse d’Eseka a été créé le 22 mars 1993 par le Pape Saint Jean Paul II de vénérée mémoire. Avant sa création, le diocèse faisait partie de l’Archidiocèse de Douala. A sa création, il avait à sa tête Monseigneur Jean Bosco NTEP. A la suite du changement à la tête de ce diocèse survenu en 2004, Monseigneur Dieudonné BOGMIS en deviendra le deuxième Evêque. Charge qu’il assumera jusqu’à sa mort le 24 août 2018. Depuis sa nomination le 14 novembre 2020 Monseigneur François Achille EYABI est le troisième Evêque du diocèse d’Eseka.

Le diocèse dont Monseigneur François Achille EYABI hérite est un diocèse totalement rural. Il est situé dans la Région du Centre au Cameroun dans le département du Nyong et Kellé. Il s’étend sur une superficie de 6 500 km2. Le diocèse compte 35 paroisses éloignées les unes des autres, 77 prêtres dont 50 exercent actuellement dans le diocèse, 12 religieuses, 425 catéchistes et 22 aumôneries et Association adultes et jeunes. En tant que pasteur propre du diocèse, Monseigneur François Achille est préoccupé par la situation économique et financière défavorable que connait le Diocèse d’ESEKA.

En effet, le Diocèse est très pauvre. Les chrétiens en général ne vivent que de l’agriculture de subsistance et du petit commerce. Le département du Nyong et Kelle qui partage les mêmes limites que le diocèse ne possède presque pas d’entreprises. D’où le taux élevé de chômage. Un chômage qui touche en particuliers les jeunes et les femmes. C’est dire que le diocèse mérite bien son nom : « diocèse de la houe et de la machette ».

Ayant fait ce constat amer depuis son installation canonique comme pasteur propre du diocèse d’Eseka, Mgr François Achille EYABI a apporté une nouvelle impulsion pour lutter contre la misère et permettre aux fidèles d’adopter de nouveau comportements dans la lutte contre la pauvreté dans toutes ses dimensions. C’est pourquoi il encourage le peuple de Dieu, les Mouvements d’action catholique et les Associations à se lancer dans des projets générateurs de revenus.

Dans le cadre de cette lutte pour faire reculer la pauvreté, le Diocèse lui-même veut briller par l’exemple en montant divers projets générateurs de revenus.

Le Diocèse d’Eseka entend se lancer dans le domaine de l’élevage et de l’agropastoral vu le potentiel dont il dispose en terme de patrimoine foncier et humain.

En ce qui concerne l’élevage, le Diocèse a commencé dans le secteur du poisson, du porc et des petits ruminants. L’intention du Diocèse est d’intensifier ce secteur d’activité.

Pour ce qui est de l’agriculture, le diocèse ambitionne d’entamer la culture du riz et de se lancer dans le maraîchage.

Alain Robert DIMAÏ

Nos services

Baptême

Baptême

Funérailles

Funérailles

Onction des malades

L'onction des malades

Diocèse d'Eséka A

Vie des paroisses

Diocèse d'Eséka G

Actualités